Le rôle du service

Le Service de coopération régionale et des relations extérieures (SCRRE) a été créé en 2001 par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Depuis 2011, il est placé sous l’autorité immédiate du Président du gouvernement, auquel la loi organique de 1999 reconnaît la conduite directe de ce secteur de compétences.

Le SCRRE organise son activité autour de quatre pôles correspondant à ses quatre principales missions.

Dans le cadre, tout d’abord, de son pôle de « coopération bilatérale », le service conduit et suit les actions de coopération engagées avec les États et territoires du Pacifique. Il est en charge de l’identification de nouveaux champs de coopération bilatérale. Cette coopération bilatérale peut prendre la forme de liens avec des États et territoires développés du Pacifique, dans une logique de collaboration dite « d’égal à égal » (Australie, Nouvelle-Zélande, Japon,…). Elle peut, en outre, consister en des actions de coopération à destination de pays et territoires du Pacifique en développement ayant alors pour objectif la consolidation de relations culturelles et humaines ainsi que l’aide de ces territoires dans leurs politiques de développement.

Le SCREE accueille le réseau des délégués pour la Nouvelle-Calédonie. Les délégués sont les représentants officiels de la Nouvelle-Calédonie auprès de certains Etats souverains de la zone Pacifique. Il s’agit par ailleurs d’un dispositif sans précédent au sein d’une collectivité de la République, qui est en cours de constitution.

Dans le cadre, ensuite, de son pôle de « coopération multilatérale », le SCRRE coordonne l’action de la Nouvelle-Calédonie au sein des organisations internationales et régionales dont elle est membre (CPS, FIP, PROE, …). Il assure la représentation officielle et opérationnelle du territoire au sein des entités multipartites politiques et techniques de la zone et coordonne l’implication des autres institutions de la Nouvelle-Calédonie au sein de ces organisations intergouvernementales. Le SCREE constitue le point focal des organisations internationales.

Le SCRRE s'appuie également sur le pôle de « coopération économique » pour assurer, de manière transversale, le suivi et le cas échéant la mise en oeuvre opérationnelle des dossiers relevant des domaines économique et ou commercial. Dans ce cadre, le pôle travaille en collaboration avec les institutions de Nouvelle-Calédonie, les organisations professionnelles, les opérateurs du secteur privé afin d'avoir une connaissance globale des actions mises en oeuvre dans le domaine économique. Ce pôle  assure une veille économique régionale en se tenant informé des manifestations, conférences et autres évènements à caractère économique et/ou commercial organisés dans la région et en relayant ces informations aux organisations socio-professionnelles ou aux institutions de la Nouvelle-Calédonie ; Le pôle s'intéresse également aux accords de libre échange et de partenariats économiques en vigueur dans le Pacifique.

Dans le cadre, enfin, de son pôle «  affaires européennes », le SCRRE assure la conduite et le suivi de la relation d’association de la Nouvelle-Calédonie à l’Union européenne définie dans le cadre de son statut de Pays et territoires d’outre-mer de l’Union européenne (PTOM). Il suit notamment les enveloppes dédiées à la Nouvelle-Calédonie du Fonds Européen de Développement et participe activement aux travaux de l'OCTA (association des pays et territoires d’outremer européens).

Le Service de coopération régionale et de relations extérieures est également chargé d’assurer la représentation la Nouvelle-Calédonie lors de diverses manifestations internationales se tenant hors de Nouvelle-Calédonie et lors d'événements internationaux organisés sur le territoire. Il constitue l’entité chargée de l’organisation logistique et matérielle des déplacements officiels des membres du gouvernement dès lors qu’ils s’inscrivent dans le cadre de cette compétence de coopération régionale et de relations extérieures. Il en est de même pour les déplacements en Nouvelle-Calédonie de délégation officielles de gouvernement d'États et territoires étrangers de la zone.