Papouasie-Nouvelle-Guinée

png.png

Philippe Germain avec Peter O'Neill, Premier Ministre de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Les actions de coopération développées en Papouasie-Nouvelle-Guinée sont peu nombreuses. Le poste diplomatique français n’y dispose pas d’un service de coopération et d’action culturelle, ce qui rend difficiles la mise en œuvre et le suivi de projets.

Les quelques projets de coopération mis en œuvre dans ce pays au cours des cinq dernières années ont consisté en un accompagnement financier de projets retenus dans le cadre du Fonds Pacifique :

  • cofinancement de l’expédition Madang 2012 « inventaire de la biodiversité » (12 millions de francs) ;
  • cofinancement de l’achèvement du projet de désenclavement de la vallée d’Ikundi (2,4 millions de francs ) ;
  • cofinancement d’un programme de formation de formateurs dans le secteur de la maintenance automobile (2,4 millions de francs ) ;
  • cofinancement d’un programme de capture et d’analyse de données géographiques dans le contexte de la protection des ressources naturelles, développé par l’entreprise calédonienne Bluecham (2,4 millions de francs).

Une mission de diplomatie économique a été conduite par le président du gouvernement en juillet 2018, lors de laquelle un MOU a été signé, engageant les deux administrations à collaborer sur un accord de coopération bilatérale. Ce Plan Conjoint de Coopération a été signé à Yaren, Nauru, à l'occasion du 49ème Sommet du Forum des Iles du Pacifique. Cela devrait permettre de valoriser l’expertise dont disposent les entreprises calédoniennes auprès de cet important pays de l’Arc mélanésien.