Wallis-et-Futuna

xallidf_1000.jpg

Philippe Germain avec David Vergé, Président de l'Assemblée Territoriale de Wallis-et-Futuna.

 

L’Accord de Nouméa prévoit que « les relations de la Nouvelle-Calédonie avec le territoire des îles Wallis-et-Futuna seront précisées par un accord particulier ».

La loi organique de 1999 précise quant à elle que « les relations de la Nouvelle-Calédonie avec le territoire des îles Wallis-et-Futuna seront précisées par un accord particulier conclu au plus tard le 31 mars 2000. Le gouvernement de la République participera aux négociations et à la signature de cet accord ».

Signé le 1er décembre 2003, l’accord particulier prévoit notamment que « le territoire de Wallis-et-Futuna s’engage à créer les conditions favorables et à trouver avec l’aide de l’État et de la Nouvelle-Calédonie, selon des modalités à arrêter, les moyens nécessaires à un développement économique harmonieux permettant une formation diplômante, un accès à l’emploi, une couverture sociale et une protection en matière de santé de nature à maintenir les populations de Wallis-et-Futuna sur le territoire ». Il prévoit également qu’une commission de suivi « sera chargée de la préparation des dossiers pour sa mise en œuvre ».

La première commission de suivi de l’accord particulier s’est tenue le 27 mars 2009 à Mata-Utu. La deuxième rencontre a eu lieu le 5 juin 2010 à Nouméa. La troisième s'est déroulée le 12 janvier 2012 à Nouméa.

Les secteurs dans lesquels cette coopération est intervenue ces dernières années sont les suivants :

Formation

  • appui à la formation initiale des enseignants du premier degré de Wallis-et-Futuna en Nouvelle-Calédonie ;
  • ouverture de l’Institut de formation des professions sanitaires et sociales (IFPSS-NC) à des étudiants de Wallis-et-Futuna ;
  • soutien technique de la Nouvelle-Calédonie pour la formation des cadres dirigeants du secteur privé.

Développement économique

  • appui des chambres consulaires de la Nouvelle-Calédonie à la Chambre de commerce, d’industrie et des métiers de l’artisanat (CCIMA) de Wallis-et-Futuna pour les secteurs suivants : modernisation, optimisation, gestion d’un répertoire des entreprises, professionnalisation des structures touristiques chez l’habitant, mise en place d’un dispositif de formation dans le domaine du BTP, promotion de l’artisanat d’art, organisation des producteurs dans l’approvisionnement et la commercialisation des produits agricoles, régulation des prix des produits agricoles. Exemple avec la participation de la Nouvelle-Calédonie à un projet de structuration et de professionnalisation de la CCIMA de Wallis-et-Futuna.

Culture

  • soutien financier de la Nouvelle-Calédonie pour l’achat d’un podium « spectacles » pour Futuna ;
  • collaboration du Conservatoire de musique et de danse de la Nouvelle-Calédonie pour développer l’enseignement musical à Wallis-et-Futuna ;
  • concours financier de la Nouvelle-Calédonie à la réalisation d’un film documentaire dans le cadre des Mini-Jeux du Pacifique à Wallis-et-Futuna ;
  • aide de la Nouvelle-Calédonie dans le cadre d’une exposition sur le tapa en Océanie.

Sport

  • soutien de la Nouvelle-Calédonie dans la préparation des Mini-Jeux de 2013.

Santé

  • appui technique de la Nouvelle-Calédonie en matière de protection sociale à Wallis-et-Futuna ;
  • aide de la Nouvelle-Calédonie pour la mise en place d’un partenariat médico-social ;
  • collaboration de l’Agence sanitaire et sociale de Nouvelle-Calédonie dans le cadre de la définition d’une politique de prévention des risques sanitaires et de lutte contre les maladies non-transmissibles et dans la définition d’un programme d’action de prévention.

Services numériques et de télécommunications

  • soutien technique de la Nouvelle-Calédonie dans le cadre de l’installation d’un réseau de téléphonie mobile de type 3G à Wallis-et-Futuna.

Énergie

  • appui de la direction de l’Industrie, des mines et de l’énergie de la Nouvelle-Calédonie dans la réforme du prix du carburant et de l’électricité à Wallis-et-Futuna ;
  • participation de la Nouvelle-Calédonie à un projet de coopération entre Wallis-et-Futuna et l’Ademe dont l’objectif est d’identifier les gisements d’économies d’énergie dans les entreprises afin de promouvoir une consommation de qualité.

Environnement

  • accompagnement financier de la Nouvelle-Calédonie pour contribuer au projet de biodiversité des écosystèmes de Wallis-et-Futuna.

Sécurité civile

  • soutien technique de la Nouvelle-Calédonie apporté aux pompiers de Futuna en matière de lutte contre les incendies.