Nouvelle stratégie de l’OCTA

06 décembre 2021

Louis Mapou a présidé la réunion ministérielle de l’OCTA qui s’est tenue le 1er décembre (2 décembre au matin à Nouméa) en visioconférence.

Louis Mapou a présidé la réunion ministérielle de l’OCTA qui s’est tenue le 1er décembre (2 décembre au matin à Nouméa) en visioconférence.

Une réunion ministérielle extraordinaire de l’association des pays et des territoires d’outre-mer (OCTA) associés à l’Union européenne (UE), s’est déroulée en visioconférence sous la présidence de la Nouvelle-Calédonie pour la deuxième fois. Principal objectif de ce dialogue de haut niveau : l’adoption de la nouvelle stratégie de l’OCTA pour la période 2021-2027.

La Nouvelle-Calédonie assume la présidence de l’OCTA depuis le mois de décembre 2020. Espace d’échanges entre les pays et territoires d’outre-mer (PTOM) qui ont des préoccupations communes, le rôle de l’association est également de porter leur voix auprès des plus hautes instances européennes. Le président du gouvernement Louis Mapou a présidé la réunion ministérielle organisée le 1er décembre. Elle s’est déroulée sous une nouvelle configuration, en raison de la démission des territoires britanniques en juin 2021 après le Brexit. Treize délégations ont été invitées à participer aux échanges au lieu de 22. « Notre association doit trouver un nouveau souffle à la suite du départ des PTOM britanniques, et amorcer sa transition dans un nouveau format en intégrant les valeurs essentielles de coopération et de solidarité », a souhaité Louis Mapou en ouverture de la rencontre.

 

treize délégations ont été invitées à s

treize délégations ont été invitées à s'exprimer.

 Trois axes stratégiques

L’un des principaux points à l’ordre du jour portait sur la stratégie de l’OCTA pour la période 2021-2027. Élaborée en étroite concertation par les membres de l’association, avec les contributions des trois États liés aux PTOM – France, Danemark et Pays-Bas –, des institutions européennes et d’autres partenaires externes, cette nouvelle feuille de route s’articule autour de trois piliers : le dialogue politique et la gouvernance, la communication et le renforcement des capacités et enfin, la coopération dans des domaines stratégiques. Ainsi, les activités de l’OCTA seront recentrées sur la croissance verte et bleue, la coopération et l’intégration régionale, ainsi que la jeunesse et la culture. Le président du gouvernement a souligné « l'excellent travail de conception du plan stratégique 2021-2027 qui va nous permettre de consolider notre relation avec la Commission européenne. Il offre également  de nouvelles perspectives d'échanges avec les États membres de l'UE en faveur du développement de l'ensemble des archipels et populations des PTOM européens ».

Cotisations annuelles

La stratégie 2021-2027 a été adoptée à l’unanimité. Par ailleurs, les délégations se sont accordées sur la révision des cotisations annuelles pour maintenir un budget à la hauteur des ambitions du nouveau plan stratégique. Mais aussi pour montrer l’engagement politique des PTOM. Sur cette base, vont s’engager les discussions avec la Commission européenne sur la poursuite de la subvention opérationnelle de l’UE*  dont l’association bénéficie depuis 2018, pour un montant annuel d’environ 66 millions de francs (550 000 euros).

* permettant de contribuer à hauteur de 80 % du budget total

Le président du gouvernement a appelé à « rester vigilant sur l'évolution de la crise sanitaire qui n'est pas terminée ».

Le président du gouvernement a appelé à « rester vigilant sur l'évolution de la crise sanitaire qui n'est pas terminée ».

Une prochaine rencontre en Nouvelle-Calédonie

En raison de la crise sanitaire, les délégations se sont réunies pour la quatrième fois en format virtuel.  La prochaine réunion de l’OCTA, prévue en présentiel, devrait se tenir en Nouvelle-Calédonie au premier semestre 2022 en marge du Forum annuel UE-PTOM.

Liens utiles